Pollution électromagnétique
par les micro-ondes et autres

Rapports Bionitiative

Rapport BioInitiative 2012 (avec des mises à jour partielles en 2014 et 2017)

1.800 nouvelles études viennent renforcer les conclusions du rapport précédent (2007) et ont permis aux auteurs du rapport 2012 d'établir ce constat prévisible en l'absence d'application du principe de précaution : depuis 2007, il y a eu un accroissement des risques pour la santé liés aux ondes électromagnétiques et aux applications du sans fil.

Le rapport BioInitiative 2012 est disponible en ligne et partiellement traduit en français. Dans son livre, Ces ondes qui nous entourent, Martin Blank, un de contributeurs du rapport, y consacre un chapitre.

Documents du rapport Bionitiative 2012 traduits en français :

En anglais :

Extrait d'un article des associations TESLABEL et Robin des Toits à propos du rapport 2012 :

« Les études montrent qu'il existe un risque accru avéré de développer un gliome (tumeur cérébrale maligne) » dit Lennart Hardell, Docteur à l'Université d'Orebro, en Suède. « L'épidémiologie montre que les ondes devraient être classées comme cancérigènes pour les humains. Les limites fixées par la FCC/IEE et l'ICNIRP ne sont aucunement adéquates pour protéger la Santé Publique ».

Une douzaine de nouvelles études lient les radiations du téléphone mobile aux dommages causés au sperme. Un téléphone dans la poche ou à la ceinture nuit à la qualité spermatique, ceci résulte en une malformation des spermatozoïdes, et provoque un abaissement de la fertilité masculine. Les ordinateurs avec connexion Internet en Wi-Fi provoquent une altération de l'ADN des spermatozoïdes.

Il y a de fortes preuves que les ondes augmentent de façon sensible le développement de l'autisme et ses symptômes. « Même si les recherches sont toujours en cours, Il est urgent d'abaisser les seuils d'exposition aux ondes et aux applications du sans fil que ce soit pour les personnes atteintes d'autisme, les enfants de tous âges, les futurs parents, et durant la grossesse » dit le Dr Martha Herbert.

Les appareils sans fils tels que téléphones et ordinateurs portables utilisés par les femmes enceintes peuvent altérer le développement cérébral de leurs fœtus. Ceci a été démontré dans deux groupes d'études sur les animaux et les humains, concernant l'hyperactivité, les problèmes d'apprentissage et de comportement.

D'après le Dr David O. Carpenter, co-éditeur du rapport 2012 : « Nous avons dorénavant beaucoup plus de preuves concernant les risques sanitaires qu'encourent des milliards de personnes à travers le monde ».

Rapport BioInitiative 2007

Les traductions des deux sections les plus importantes (traduction du Grappe) :

  • Section 1 : Résumé pour le public.
  • Section 16 : Leçons tardives de signaux précoces : Vers le réalisme et la précaution en ce qui concerne les champs électromagnétiques.

Un résumé des conclusions du BioInitiative Report (en français, Criirem) : Arguments pour des seuils de protections du public fondés sur les effets biologiques des rayonnements électromagnétiques (EBF et MO).