Pollution électromagnétique
par les micro-ondes et autres

Des milliers d'études scientifiques de tous types* ont mis en évidence les risques sanitaires que nous font courir l'exposition croissante à la pollution électromagnétique que nous subissons à tout moment, liée à l’expansion sans limite de l’utilisation de l’électricité et des techniques de communication sans fil. Les conséquences sont l’augmentation rapide de toutes sortes de pathologies : tumeurs au cerveau et autres cancers, maladie d'Alzheimer et autres maladies neurodégénératives, dépression, suicide, troubles du sommeil, infertilité masculine, électro-hypersensibilité (EHS), etc.

Il est en particulier urgent d’encadrer strictement le déploiement des techniques basées sur les micro-ondes par des lois appropriées ; sont visés : GSM et antennes GSM**, téléphones sans fil (DECT), réseaux informatiques sans fil (Wi-Fi), périphériques d'ordinateurs et appareils Bluetooth, compteurs communicants, appareils de surveillance et autres équipements sans fil. En abaissant considérablement le maximum d’intensité du rayonnement actuellement admis par notre législation et en déclarant un moratoire sur toutes les nouvelles « avancées » en la matière.

* Études in vitro sur des cellules cultivées en laboratoire, études in vivo sur des animaux de laboratoire, études cliniques auprès de volontaires et études épidémiologiques.
** Téléphonie mobile avec toutes ses normes : GSM (2G), GPRS (2,5G ou 2G+), UMTS (3G), 4G et 5G.

Sommaire

Articles, études scientifiques, documents divers retour au sommaire

Sommaire

1) Articles généralistes
2) Compilation d'études scientifique
3) Études scientifiques
4) Faune et flore
5) Diagnostic médical de l'EHS
6) Diaporama
7) L’ICNIRP, le fer de lance du lobby des télécoms

1) Articles généralistes

2) Compilation d'études scientifique

Rapport Bionitiative 2012

Avec plusieurs mises à jour.
Rapport en anglais mais traduction du résumé en français.

Dans un volumineux rapport basé sur plus de 2000 études scientifiques, un groupe international de scientifiques, chercheurs et professionnels de la santé publique tire la sonnette d’alarme à propos des risques pour la santé lié à l’exposition aux champs électromagnétiques ; exposition due notamment à l’utilisation des téléphones portables et aux lignes électriques aériennes. On relève un risque accru d'apparition de ces maladies : leucémie infantile, cancer du cerveau, maladie d'Alzheimer, désordres acoustiques, problèmes nerveux variés, modification de l'ADN, troubles du sommeil, etc.

Lire la suite.

Plus de 2000 études documentaient les effets nocifs des ondes avant 1972

Magda Havas. 2020.

3)Études scientifiquesretour au sommaire

Les études à propos du danger des micro-ondes pour la santé sont nombreuses. Quelques examples :

EN FRANÇAIS 

  • Une étude de Lennart Hardell (professeur d'oncologie) et Michael Carlberg (statisticien) de l'hôpital universitaire d'Örebro (Suède) met en évidence le risque élevé du cancer du cerveau chez les utilisateurs de téléphones sans fil. Le risque est plus élevé encore pour les moins de 20 ans. L'étude : Mobile phone and cordless phone use and the risk for glioma – Analysis of pooled case-control studies in Sweden, 1997–2003 and 2007–2009 (Pathophysiology, 2015).
  • Electromagnetic Hypersensitivity: A Summary by Dr Erica Mallery-Blythe (décembre 2014).
    À propos de l'hypersensibilité aux champs électromagnétiques (EHS, Electromagnetic hypersensitivity), c'est-à-dire le syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques émis par les équipements « sans fil » et d'autres dont souffriraient de plus en plus de personnes (plus d'1 % de la population) : un document de 79 pages dont 7 de texte et 201 références dans les pages restantes.
  • Des études réalisées à l'Université Libre de Bruxelles en 2012 montrent clairement que les ondes GSM affectent la santé de fourmis et qu'elles dégradent des cellules de protozoaires.
  • Étude canadienne montrant les effets potentiels et délétères des antennes relais de téléphonie mobiles de la ville d’Ottawa (novembre 2010).
  • Les premiers résultats de la plus grande enquête épidémiologique jamais menée à ce jour confirment qu'à long terme, le portable nuit à la santé... Le risque cancérigène serait « significativement accru » pour ceux qui utilisent un GSM depuis plus de dix ans. Un article du journal Le Soir du 15 octobre 2008.
  • Une étude de l’Université catholique de Louvain (Dirk Adang, juin 2008) met en évidence une atteinte du système immunitaire et un doublement du taux de mortalité des rats de laboratoire en cas d’exposition aux ondes pulsées des GSM. Lire ces trois articles du journal Le Soir à propos de cette étude.
  • Une équipe de chercheurs américains et danois indique, dans une étude qui vient d’être publiée dans la prestigieuse revue Epidemiology (mai 2008), que les enfants exposés aux champs électromagnétiques de la téléphonie mobile in utero ou pendant leur enfance ont 80% plus de risques de souffrir de problèmes comportementaux et d’hyperactivités.
  • Première grande enquête portant sur une cohorte de 13.159 enfants danois âgés de 7 ans, elle confirme les craintes que les associations pouvaient exprimer concernant une sensibilité tout particulière des jeunes enfants. Lire la suite sur le site d'IEW (Inter-Environnement Wallonie) et ces commentaires sur le site de Powerwatch (UK).
  • Cette étude épidémiologique suédoise (Lennart Hardell,... 2006) montre l'augmentation du risque de tumeurs du cerveau lié à l'utilisation du GSM et du téléphone sans fil, allant en augmentant avec la durée d'utilisation. Lire l'étude (en anglais).
  • En 2003, lors d'une étude du TNO (Organisation Hollandaise pour la Recherche Scientifique Appliquée) réalisé pour le ministère hollandais de la Santé, des sujets humains ont été soumis à des émissions de type antenne relais (GSM, DCS et UMTS), pendant une durée très courte (45 minutes) et à une intensité faible (de 0,7 à 1 V/m, ce qui est bien moins que les normes de la loi belge actuelle). L'étude montre une diminution de la sensation de confort et une altération de la mémorisation et de la vigilance. Le rapport de l'étude (en anglais, 89 pages).

EN ANGLAIS

The roles of intensity, exposure duration, and modulation on the biological effects of radiofrequency radiation and exposure guidelines

Review
Henry Lai & B. Blake Levitt
Publié dans Electromagnetic Biology and Medicine le 19 avril 2022.
Lire l’abstract

4) Faune et flore

5) Diagnostic médical de l'EHS

Guide de diagnostic et de prise en charge adapté aux patients EHS (Syndrome d'intolérance aux champs électro-magnétiques). Ce guide est édité par l'Association Médicale autrichienne (OAK) et destiné aux médecins généralistes. Un outil utile en attendant une indispensable réduction radicale de l'intensité du rayonnement électromagnétique artificiel

6) Diaporama

Electrosmog et 5G : les impacts (PDF).

7) L’ICNIRP, le fer de lance du lobby des télécoms

L’ICNIRP (Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants) établit des recommandations (normes) qui sont suivies par l’OMS, l’UE et la plupart des pays du monde. Cette institution privée de droit allemand a été créée en 1992 par Michael Repacholi pour répondre au mieux aux volontés de l’industrie des télécoms ce qui est documenté de longue date comme le montre les documents suivants.

EN FRANÇAIS 

ICNIRP : Conflits d’intérêts, Capture réglementaire et 5G.

En juin 2020, les députés européens Klaus Buchner et Michèle Rivasi ont publié un rapport sur l’indépendance de la (ICNIRP).

La conclusion de ce rapport : pour un avis scientifique réellement indépendant, nous ne pouvons pas et nous ne devons pas nous fier à l’ICNIRP. La Commission européenne et les gouvernements nationaux de pays comme l’Allemagne devraient cesser de financer l’ICNIRP.

EN ANGLAIS 

Self-referencing authorships behind the ICNIRP 2020 radiation protection guidelines

Else K. Nordhagen and Einar Flydal
From the journal Reviews on Environmental Health.
LIRE (PDF).

Les appels des scientifiques et médecinsretour au sommaire

Depuis le tout début de ce siècle, des dizaines d'appels du corps médical et des spécialistes de la question ont été émis. Quelques uns d'entres eux :

Livres et dépliants retour au sommaire

Livres en français, néerlandais   et anglais

EN FRANÇAIS 

En librairie

Par ordre chronologique :

Autres :

Livres gratuits (PDF)

EN NÉERLANDAIS 

Livres gratuits (PDF)

EN ANGLAIS 

Livres gratuits (PDF)

Dépliants et tractsretour au sommaire

Films et vidéosretour au sommaire

Tous les documentaires ci-dessous présentent leur intérêt. Si vous cherchez un film pour introduire le sujet de façon générale et qui soit libre de droits, Mauvaises ondes devrait vous convenir. Sur l’EHS, Prisons sans barreaux s’impose.
Les films marqués d’un point d’exclamation () sont libres d’accès.

Par ordre chronologique :

Vidéoclips sur la pollution électromagnétique et la 5G 

Save Belgium, une asbl membre du Collectif stop5G.be, met à disposition une série de huit vidéoclips d’environ 6 minutes chacun, en néerlandais et en français, à propos de la pollution électromagnétique et de la 5G (2022).

5G : L’onde d’un doute.

Nicolas Vescovacci et Vincent Buchy (2020, 58 min).
Information sur le site France-TV pour l’émission Complément d’enquête. Vous pouvez y visionner le documentaire à partir du territoire français uniquement sauf si vous disposez d’un canal VPN (avec un serveur en France). Voir cet extrait de 4 minutes sur le site de France-TV. Ce documentaire est intéressant même si on y relève quelques incohérences. Il ne traite pas des impacts de la 5G contrairement à ce que laisse entendre le titre. Le débat qui suit est sans intérêt.

5G, tous cobayes ?

Un documentaire de Benoît Feyt (RTBF, 2020, 37 min).

Prison sans barreaux

Un film de Nicole Giguère et Isabelle Hayeur (2019, 73 min).
« Nous baignons dans un environnement saturé de produits chimiques et de champs électromagnétiques. Les effets de ces expositions massives sont ressentis par un nombre croissant de personnes, dont Isabelle, Kathya, Jean-François, Sylvain et Jayden. Une incursion dans l'univers méconnu de l’hypersensibilité environnementale ».

5G : une expérimentation de masse

Un film d'animation de 2 minutes produit par investigate-europe.eu, à voir ou à télécharger :

  Vidéos en anglais

Associations et liens retour au sommaire

Associations francophones

Associations anglophonesretour au sommaire

Pétitionsretour au sommaire

Pétition internationale contre la 5G

Adressée à l'Organisation des Nations Unies, à l'OMS, à l'Union européenne, au Conseil de l'Europe et aux gouvernements de tous les pays :

L'appel des professionnels de la santé belges

Face au déploiement massif et inconsidéré des technologies sans fil, nous, professionnels de la santé, demandons au gouvernement de faire appliquer le principe de précaution afin de protéger la population et plus particulièrement les groupes les plus vulnérables dont font partie, notamment, les femmes enceintes et les enfants.

www.hippocrates-electrosmog-appeal.be, à signer par tout profissionnel de la santé en Belgique.

Agendaretour au sommaire

Voir l'agenda du Collectif stop5G.be

Contactretour au sommaire

Site principal du Grappe : www.grappe.be